- Annonce -

L’ancien chef de l’État est attendu dès 10h à Belfort.

Nicolas Sarkozy devrait y passer la journée de vendredi. Il devrait dans un premier temps se rendre en mairie de Belfort puis dans les quartier des Forges. C’est là qu’il inaugurera la rue Simone Veil aux côtés de Damien Mieslot, maire de Belfort. Pierre-François Veil, l’un des fils de la cinquième femme à être entrée au Panthéon, sera également présent.

inauguration rue simone veil belfort nicolas sarkozy
Nicolas Sarkozy a côtoyé Simone Veil dans le gouvernement d’Edouard Balladur entre 1993 et 1995. Il était alors ministre du Budget tandis qu’elle était ministre de la Santé. © Dominique FAGET/AFP

« En donnant son nom à une rue de la cité, la Ville de Belfort rend hommage à Simone Veil »

« En donnant son nom à une rue de la cité, la Ville de Belfort rend hommage à Simone Veil, disparue en juin 2017. Son parcours exceptionnel l’a menée des camps d’extermination nazis aux plus hautes fonctions de l’État et aux plus hautes marches de la vie politique internationale en tant que première femme Présidente du Parlement européen », a déclaré la Ville de Belfort sur sa page Facebook officielle.

Un programme chargé

Un déjeuner est ensuite prévu dans un restaurant du centre-ville belfortain. Nicolas Sarkozy se rendra ensuite au pied du Lion de Bartholdi, à la citadelle. La visite de l’ancien chef de l’État s’achèvera par un détour au musée d’art moderne de Belfort.

Qui était Simone Veil ?

Simone Veil est née le 13 juillet 1927 à Nice dans une famille juive non pratiquante. Arrêtée avec sa famille par la Gestapo en 1944, elle sera transférée dans les camps dont celui d’Auschwitz. Avec sa soeur, elles seront les seules survivantes. Après la guerre, Simone Veil entamera des études de Droit pour entrer dans la Magistrature.

Simone Veil, en 1974, alors Ministre de la Santé © AFP

Votée en 1974, la loi dépénalisant l’avortement entrera en vigueur l’année suivante.

En 1974, elle fera ses premiers pas en politique en entrant dans le gouvernement de Jacques Chirac sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. Elle y sera ministre de la Santé jusqu’en 1979. C’est pendant cette période qu’elle présentera la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Votée en 1974, la loi dépénalisant l’avortement entrera en vigueur l’année suivante.

Simone Veil a présidé la Fondation pour la mémoire de la Shoah

Elle poursuivra ensuite sa carrière politique au Parlement Européen où elle tiendra le poste de Présidente de 1979 à 1982. Elle sera ensuite ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville dans le gouvernement d’Edouard Balladur en 1993 puis membre du Conseil Constitutionnel entre 1998 et 2007. Parallèlement à son parcours politique, Simone Veil a été présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah avant d’entrer, en 2010 à l’Académie française.

Cinquième femme à entrer au Panthéon

Décédée le 30 juin 2017 à l’âge de 89 ans, l’ancienne déportée et femme politique engagée pour les droits des femmes et la mémoire de l’Holocauste est entrée au Panthéon, avec son mari Antoine, le 1er juillet 2018.

Militine GUINET

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here