Alexandra Cordier, candidate à la Mairie de Besançon

0
824
Alexandra Cordier mairie de BesançonBes
Alexandra Cordier "Oui, je suis candidate à la mairie de Besançon" ©YQ
- Annonce -

« Oui, je suis candidate à la mairie de Besançon en 2020. » Lors d’une conférence de presse ce vendredi 21 juin, Alexandra Cordier, « marcheuse » de la première heure aux côtés de Jean-Louis Fousseret et référente du parti d’Emmanuel Macron pour le Doubs, a annoncé avoir déposé un dossier de candidature à la commission d’investiture de la République en Marche (LREM).

Trois grands projets structurants

Alexandra Cordier n’a dévoilé, ni les noms ni une liste à la Prévert de son ambition pour le territoire bisontin pour la décennie à venir. Elle a mis l’accent sur trois grands projets structurants pour l’agglomération.

La construction d’un téléphérique reliant Chamars à la Vèze par la citadelle répond à deux enjeux majeurs pour Besançon selon Alexandra Cordier. Il s’agit d’une part de désengorger la circulation sur la voie des Mercureaux et la côte de Morre par l’aménagement d’un grand parking relais permettant aux habitants du plateau, des Pontissaliens et des Suisses de se rendre en dix minutes dans le centre-ville par le téléphérique. Il s’agit également de « booster » la fréquentation de la Citadelle de Besançon, premier site touristique régional en lui offrant un accès rapide et sécurisé. Pour la candidate, ce projet s’inscrit dans la double volonté d’améliorer les mobilités propres et d’augmenter l’attractivité de Besançon auprès des touristes et visiteurs français et étrangers. Prévu dès 2022, le coût de ce téléphérique est estimé à 50 millions d’euros.

Second projet, la candidate de La République en Marche souhaite poursuivre et accélérer le projet « Saint Jacques, cité des Sciences et de l’innovation ». Il s’agit, selon la proche collaboratrice du maire actuel, de continuer le projet et le faire aboutir. Commerces, logements en axant sur la mixité sociale, salle des congrès et de concerts pour l’orchestre régional Victor Hugo, jardins, lieu d’accueil de laboratoires et de start-ups du numérique. Alexandra Cordier souhaite faire de ce joyau patrimonial de Besançon la porte ouverte sur la ville et sur la société du futur.

Troisième projet phare porté par la jeune femme, un vélodrome couvert sur le site de la Bouloie. Besançon, terre des sports nature doit devenir l’une des capitales européennes des sport de plein air. La construction de ce vélodrome répond à cet objectif.

Un collectif tourné vers les habitants

« Depuis plusieurs mois, nous rencontrons les habitants de Besançon et de l’agglomération. Autour des thématiques de sécurité, de propreté, de mobilités, de développement économique ou de solidarité, nous avons travaillé avec des praticiens, des experts, et surtout les habitants, pour définir précisément le projet que nous présenterons aux bisontins », argumente Alexandra Cordier

Alexandra Cordier ne doute pas que les instances du parti macronien lui apporteront l’investiture. Renouvellement, jeunesse et féminité sont au cœur des prochaines élections municipales pour la République en marche. « Je coche les trois cases », estime la candidate. Les deux candidats pressentis passeront un grand oral à Paris mardi prochain et le choix définitif se fera début juillet.

Yves Quemeneur

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here