- Annonce -

Véritable porte d’entrée de la ville et de l’agglomération, à proximité immédiate du centre historique de Besançon, le site Viotte fait actuellement partie d’un vaste projet de reconversion. Les friches ferroviaires situées de part et d’autre du faisceau de voies laisseront la place à un imposant éco-quartier. A fin 2016, les choses se précisent. Zoom sur un chantier dont la livraison est prévue pour 2019.

Le futur quartier Viotte : Modernité, attractivité et éco-conception

Le  pôle tertiaire Viotte. Un projet dont on parle depuis longtemps, sans vraiment connaître ses tenants et aboutissants. Pourtant, dans quelques mois, le projet n’en sera plus vraiment un et deviendra un vaste chantier s’étalant sur les deux rives du faisceau ferroviaire.

L’aménagement du futur éco-quartier se précise. Il se voudra multi-fonctionnel, mêlant les différentes activités urbaines : habiter, travailler, se déplacer… Tout en renforçant l’attractivité des quartiers environnants par de nouvelles liaisons « modes doux » (marche, vélo, ou autres cycles non polluants), sécurisées et apaisées. Un concept évidemment, dans l’air du temps.

Mercredi 13 juillet, Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon et Président du Grand Besançon, signait l’avenant au protocole avec l’Etat et présentait officiellement le lauréat retenu suite au concours d’architecture, Brigitte Métra, une architecte comtoise installée sur Paris. Il voit là, le lancement d’un projet qui lui tient à cœur : « Le Pôle tertiaire Viotte est aujourd’hui le symbole d’une reconquête d’espace, d’un nouvel élan confortant notre position de capitale économique et culturelle. » Un projet qui constitue ainsi un enjeu majeur dans le nouvel équilibre régional entre Dijon et Besançon.

Un projet de taille et « sans équivalent sur Besançon »
Projet viotte
Jean-Louis Fousseret entouré du Préfet Raphaël Bartolt et de Brigitte Metra @ Ville de Besançon – Eric Chatelain

L’éco-quartier Viotte s’étendra sur 3 hectares. Une superficie sans équivalent sur Besançon. Pour mener à bien ce vaste chantier, qui porte sur les deux rives du faisceau ferroviaire, la ville a confié une concession d’aménagement à la société publique locale Territoire 25, avec pour mission d’aménager les terrains cédés par la SNCF et les rendre constructibles. La SedD, dans une logique de promotion acquerra les droits à construire pour développer un programme immobilier en construction neuve s’appuyant partiellement sur la halle Sernam.

Ainsi, le pôle Viotte permettra de regrouper les grandes entités des services de l’Etat (actuellement réparties sur différents sites de Besançon : DREAL, DDT, ARS, DRAAF, DRJSCS, DDCSPP) sur une surface prévisionnelle de plancher de 16 100 m2. Un programme d’une cinquantaine de logements, adaptés aux familles, petits ménages et seniors, sur une surface de 3100 m2, sera développé en partenariat avec la SMCI. Des commerces et notamment une Brasserie, occuperont 1300 m2. Un parking mutualisé de 300 places environ verra le jour sur la partie sud du pôle. Coût de l’opération : 23.700.000 € HT.

Il faut bien l’avouer : les maquettes réalisées par le cabinet d’architecture font rêver, dévoilant un ensemble contemporain, harmonisant à merveille la nature à l’environnement urbain. Sur le plan environnemental, le bâtiment sera exemplaire avec une consommation d’énergie inférieure de 20% par à la norme existante RT 2012 et comportera 40% de ses besoins en énergie produits à partir d’énergies renouvelables. L’aménagement réintroduira la biodiversité et intégrera la réalisation d’espaces paysagers. Un petit paradis en plein centre-ville.

Majestueuses, les deux « Tours Signal », de taille différente mais reflétant une certaine gémellité, s’imposent comme un symbole de la transformation du quartier et de la mutation de ses usages. Les deux bâtiments vitrées, paysagées et écologiques, semblent dialoguer entre eux, avec la gare, la ville et son paysage. Ils deviendront une sorte de repère dans la ville, symbolisant un nouveau quartier à l’allure un brin futuriste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here